Livraison gratuite avec achat de 150.00$ et plus avant taxes /// Ramassage en magasin possible

UN TROISIÈME BÉBÉ!

UN TROISIÈME BÉBÉ!

Tanya Desforges est une entrepreneure au sens strict du terme : elle désire entreprendre. Après quelques années à la tête de l’entreprise familiale, elle se lance dans un nouveau projet; sa propre collection de bijoux.

Après 6 ans à faire ses propres pièces de joaillerie, Tanya a décidé de faire le grand saut avec le dévoilement en 2018 de sa collection JustMy“Le nom évoque quelque chose de très personnel mais pour moi, il a un double sens. En plus de vouloir signifier “Juste à moi” en anglais, le nom est aussi la contraction du prénom de mes deux enfants, Justin et Mya. C’est ma cousine qui a soulevé l’idée et j’ai accroché immédiatement. C’est le nom parfait”, explique la jeune femme.

Comme on peut s’y attendre, la collection cristallise les goûts et les préférences de sa créatrice tout en respectant les tendances du moment. À son image donc, les pièces de JustMy sont colorées, épurées et féminines. Elles sont composées de pierres précieuses et d’or jaune, blanc ou rose. “Pour l’instant, la collection est pour les dames uniquement. J’aimerais un jour lancer des pièces pour hommes”, précise Tanya.

Bien au fait de la réalité de sa clientèle, l’entrepreneure mise sur des matériaux de qualité et offre des produits pour tous les budgets.

Lors du shooting photo de la collection

 

Un besoin de création

Il y a quelques années, de son propre aveu, Tanya n’aurait jamais cru lancer un jour une collection bien à elle. “Il y a peut-être 10 ans, mon père m’a lancé au défi de composer un bijou sans demande précise, se souvient-elle. Je ne m’en croyais pas capable mais je l’ai tout de même réussi.”

Elle tient d’ailleurs à préciser que sa collection ne représente pas les premiers bijoux qu’elle crée spécifiquement pour sa clientèle. En effet, elle offre un service de composition de pièce unique depuis plusieurs années.

“La différence pour JustMy a été de faire des bijoux à partir de ma propre imagination. Comme n’importe quel travail créatif, les idées ne viennent pas toujours sur commande. Je trouve ça stimulant par contre. Ça comble un besoin de canaliser une énergie créative”, conclut Tanya.